La lettre de Veritas N°192 - Extrait de la page 2

006

DE DUNKERQUE A TAMANRASSET : 55 MILLIONS DE FRANÇAIS …

Ce 5 juillet 2017 un soleil éclatant éclair notre stèle décorée aux couleurs Nationale. Ce temps resplendissant n'est pas sans rappeler celui où régna en 1962 à ORAN, le plus grand massacre de la guerre d'Algérie.

Ce fut ce 5 juillet une cérémonie émouvante devant notre magnifique monument à la gloire de nos martyrs combattants de l'Algérie Française et des innocentes victimes immolées par la seule volonté d'un monstre d'une cruauté cynique.

Les gerbes du Conseil Municipal de Béziers, de Madame le Député Emmanuelle MENARD, du collectif des Associations du Grand biterrois, des Associations VERITAS/CDFA, des Amis des victimes de l'Algérie Française, décorèrent notre lieu de recueillement.

Retourné le lendemain pour rendre hommage à Roger DEGUELDRE dont c'était l'anniversaire de son assassinat par les sbires à DE GAULLE, je trouvais parmi les gerbes un simple petit bouquet avec une carte de visite agrafée  où on pouvait lire : 

« En souvenir des 7 membres de ma famille disparus le 5 juillet 1962 à  Oran. »

Signé Colette ARNARDI.

Pour moi ce fut un choc car il me rappelait la petite myrtille DUBREUIL, encore de ce monde, qui ce jour là perdit 14 membres de sa famille, son père parti à leur recherche ramena sa jeune nièce les deux jambes coupées à la hache qui survécut et  mourut de ses blessures en France après de multiples opérations.

Comment alors peut-on encore rester insensible à de tels drames, comment pouvons nous ne pas mettre toutes nos forces, nos convictions, notre honneur, en deux mots « nos tripes » à faire rendre justice à ces victimes et à leurs familles ?

Comment peut-on pour des raisons de mercantilisme et de préséances abandonner en route cette volonté qui devrait animer chacun d'entre nous vers ce but de justice et de vérité ?

Comment peut-on, comme certains des nôtre le font, dénigrer notre ultime tentative de faire dénoncer officiellement ces crimes contre l'humanité, avançant comme argument  un suicide financier ? Ont-ils pensé une seule fois aux deniers liés à leur carrière ceux qui, pour nous, ont fait tous les sacrifices en restant droit dans leurs bottes de la parole donnée ?

Car c'est bien de cela dont il s'agit et, comble de l'horreur, quand nous savons, preuves à l'appui que la complicité avec les égorgeurs est avérée, et que le crime a été  dénoncé par une des plus éminentes personnalités de l'histoire de France, Madame Simone VEIL.../...

 

Alain ALGUDO1

 

57 

 

005 Copie2

barre horizontale 55

Congrès 

.../...Pour lire l'intégralité de cet article, adhérez à la Lettre de Veritas : cliquez ici.
Puis imprimez le bulletin d'Adhésion à remplir et à retourner à :
Comité VERITAS - B.P. 21 - 31620 FRONTON.

Pensez à joindre votre chèque de 40 euros (minimum) avec votre adhésion - Merci.

Membre : 40 euros
Membre de soutien : 50 euros
Membre bienfaiteur : 70 euros et plus

 barre horizontale 55

Mercivot

AFIN DE MENER JUSQU'AU BOUT, CE COMBAT QUI EST LE "NOTRE"

barre horizontale 55

 

027

Pour toute commande, veuillez adresser vos coordonnées postales,
le nombre d'exemplaires souhaités ainsi qu'un
chèque du montant de votre commande,
soit 10 Euros par exemplaire  à :

Comité VERITAS
B.P. 21
31620 FRONTON

Informations supplémentaires