La lettre de Véritas N° 196 - Extrait de la page 21

033

Vous vous apprêtez peut-être pour certains d’entre vous « en toute innocence », puisque nouveaux en âge dans vos fonctions, pour d’autres en toute connaissance de ces  causes qui font que les Français ne s’aiment plus parce que l’on les a dégouté d’eux-mêmes,  à participer aux  cérémonies, dites de « la fin de la guerre d’Algérie » ce prochain  19 mars.

Rappel de la honteuse signature unilatérale des « Accords d’Évian » du 18 mars 1962 entre la Vème République et les  rebelles islamistes FLN. (L’état de guerre n’est-il pas officiellement considéré, depuis jusqu’au 2/7/62 ?) De Gaulle, président,  ce jour-là,  abandonna ce territoire français depuis plus d’un siècle et  livra à la barbarie des égorgeurs et terroristes du FLN  les populations qui nous avaient fait confiance, entrainant l’exode d’un million de ses habitants qui n’avaient le choix qu’entre « la valise ou le cercueil » ?

C’est donc une insulte et un  crime d’État que de célébrer défaite et trahison de la parole donnée par celui qui avait été appelé au secours pour maintenir la France sur ces trois départements français

A partir de cette date il y eut plus de victimes que depuis le début de la rébellion, 160 000 civils, 150 000 harkis et leurs familles, 360 soldats  tués, enlevés, égorgés et le général De Gaulle en porte la responsabilité devant l’Histoire ! L’ingrate mère-patrie oubliait le sacrifice de ceux qui ne la découvrirent qu’en lui offrant leurs bras et leur sang lors des 2 grandes guerres mondiales !

Silence complice d’une métropole au nom d’une décolonisation dont le résultat actuel est la migration sur notre continent des descendants des anciens colonisés vers les colonisateurs « salvateurs » ! Une Histoire que l’on se garde bien d’écrire dans les livres scolaires de nos petits-enfants (j’ai eu l’occasion de le vérifier auprès des 17 miens !), criminalisant les 3 500 résistants, dont je fus, à l’abandon du territoire national !

« VERITE et JUSTICE » a promis aux représentants de 420 000 familles expatriées tragiquement  de leur terre natale,  l’actuel Président de la République (25/9/17) pour rattraper les propos de repentance  tenus lors de son premier déplacement en Algérie.

Dans ces drames, un autre, Celui où pour la 1ère fois depuis la Commune, des Français tiraient sur d’autres Français (100 morts, 300 blessés,) celui qui se déroula   rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962 alors que nos compatriotes désarmés allaient alimenter le quartier de Bab-El-Oued « bouclé » par la police !

Autre page sanglante qui exige de ne pas célébrer la « quille «   de la lâcheté  le 19 mars !

Nous comptons sur vous, sans désespérer ! 

 

  Quimper, le 5/3/18                                           

 

 Claudine Dupont-Tingaud

Présidente de REAGIR

Déléguée de VERITAS et de l’ADIMAD pour la Bretagne

Ancienne Conseillère Régionale de Bretagne

Ancienne détenue politique pour l’Algérie Française en 1962

005 Copie2

 barre horizontale 55

 

 .../...Pour lire l'intégralité de cet article, adhérez à la Lettre de Veritas : cliquez ici.
Puis imprimez le bulletin d'Adhésion à remplir et à retourner à :
Comité VERITAS - B.P. 21 - 31620 FRONTON.

Pensez à joindre votre chèque de 40 euros (minimum) avec votre adhésion - Merci.

Membre actif : 40 euros
Membre de soutien : 50 euros
Membre bienfaiteur : 70 euros et plus

 

Mercipourvotresoutien

barre horizontale 5505


barre horizontale 55

 027

 Pour toute commande, veuillez adresser vos coordonnées postales,
le nombre d'exemplaires souhaités ainsi qu'un
chèque du montant de votre commande,
soit 10 Euros par exemplaire  à :

Comité VERITAS
B.P. 21
31620 FRONTON

0002

Informations supplémentaires